• Paris.L'Horreur !On se dit qu'on est vraiment peu de choses..

    que tout peut arriver alors que tu profites de ton soir de congé..

    à aller boire un coup...voir un spectacle..aller au stade..!!

    Plus d'une centaine de personnes ne rentreront pas chez elles ce soir !!! 
    Le bilan de ces tueries est affreux et il est sûr que ça aurait pû être encore pire si les kamikazes étaient rentrés dans le stade....
    Quelle horreur !!

     

    La journée du vendredi 13 novembre

     
     
    Petit rappel:
    Des tireurs ont ouvert le feu dans plusieurs lieux de la capitale et aux alentours. Il y a eu sept attaques au total.
    130 personnes au moins sont mortes, 200 autres ont été blessées, dont 80 gravement.
    Huit assaillants ont été tués, dont sept en se faisant exploser.

     


    Des attaques, six au total, ont éclaté vendredi soir après 21 heures dans les Xe et XIe arrondissement de Paris, notamment près de la rue Bichat, au Bataclan et dans ses alentours, ainsi qu'aux abords du Stade de France, faisant au moins 120 morts, selon une source proche de l'enquête, ainsi qu'au moins 200 blessés, dont 80 graves. Huit terroristes ont été tués.


    votre commentaire
  • L'hiver s'installe..

    On prépare de quoi se chauffer...


    votre commentaire
  • Spasighjata Vivulèse

    Petite promenade en chanson !

    Les photos m'ont été, encore une fois, donnée par Rose Caviglioli et je l'en remercie !

    Vico et sa célèbre montagne "A Spusata"

    J'ai trouvé une chanson de Maguy Zanni,qui "collait bien" avec ces images.

    Bonne route !

    Basgi

    Photo Maité eklablog

     


    votre commentaire
  • La Marie Do 

     Cette association est 

    Un hommage à Marie-Dominique Versini et un message à tous les malades

    C’est en 2007 que l’association est créée pour honorer la mémoire d’une employée d’Air Corsica,

    Marie-Dominique Versini, qui a lutté avec courage avant d’être emportée

    à l’âge de 35 ans par un mélanome

    UN PARRAIN ET UNE MARRAINE D’EXCEPTION

    L'association à l’honneur d’être soutenue par deux artistes incontournables de la chanson française,Patrick Fiori et Jenifer.

    Une organisation 100 % bénévole

    LA MARIE-DO est une association loi 1901 qui réunit des hommes et des femmes de tous âges et de tous horizons socioprofessionnels partageant un seul et même objectif : lutter contre le cancer et apporter un soutien moral et financier aux malades et à leurs familles dans leur combat pour la vie.

     La prochaine manifestation de la Marie Do

    les 3 Jours de la Marie Do auront lieu

    les 9, 10 et 11 octobre place Miot à Ajaccio

    et le dimanche 11 octobre Place Saint Nicolas à Bastia.

    (le lien où vous pouvez avoir toutes les infos

    Faites un copier colle du lien qui suit)

    http://www.association-la-marie-do.com/wp-content/uploads/2014/11/Marie-Do-2015.pdf

    ou cliquez sur la petite flèche à droite du document qui suit

     


    votre commentaire
  • Voici une vidéo de quelques uns des mariages guagnais..ma famille mais aussi des photos d'amis 

    Photos en grande partie données par Rose Caviglioli et qui faisaient partie de son exposition réalisée en 2013 !

    Merci aux Guagnais qui ont joué le jeu avec leur prêt de photos !

    Mariages Guagnais !

     


    1 commentaire
  • Féeries..Soir et matins guagnais !Féeries..Soir et matins guagnais !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                            

    Je ne me lasse pas de ces panoramas !

    Voilà quelques "échantillons" de ce qui m'enchante tous les jours !

    Croyez bien que c'est une bonne partie de mes "bonheurs quotidiens"!

    Il suffit d'ouvrir les yeux !

    Le matin..Le soir.....Féeries..Soir et matins guagnais !

    Féeries..Soir et matins guagnais !

     

     

    Féeries..Soir et matins guagnais !Féeries..Soir et matins guagnais !


    votre commentaire
  • Aujourd'hui je vais vous parler d’un petit village de Corse-du-Sud, de la région de la Cirnaca :

    le hameau de Muna, rattaché à la commune de Murzu,

    progressivement abandonné à la suite de la Première Guerre mondiale puis à celle de 39/45.

    Aujourd’hui, un programme de réhabilitation est en cours pour ce petit hameau de Muna occupé en hiver par deux ou trois habitants.

    Les pierres ont toutes une histoire à raconter. Celles du petit village de Muna pourrait en témoigner tant leur vie a abrité des joies, des peines,des souffrances, jusqu’à ce que les voix s’éteignent. Certains pensaient à jamais, et pourtant, aujourd’hui ces pierres riches du passé, gardiennes de l’histoire  sont à nouveau prêtes à entendre les bruits de la vie du quotidien. 
    Le chemin sera long pour y parvenir, mais toutes les bonnes volontés regroupées autour de l’association « A Munesa » tendent vers ce but. 
    Dans cette belle région de la Cirnaca, ancienne piève d’Orcino, le village de Muna situé à 8 km de Murzu et à 6 km de Rosazia, sélève sur une pente aride, au pied de la montagne de la Sposata. 

    Pour s’y rendre, l’idéal est d’emprunter la D81 jusqu’à Sagone, puis la D70 jusqu’à Vico. A la sortie du village, prendre la D23 jusqu’à Murzu. A côté de l’église, à droite, direction Muna. Continuer ensuite sur la D4, par le passage de Bocca à Verghjiu, la route étroite et sinueuse se poursuit sur environ 7 km offrant un spectacle impressionnant avec des falaises qui défilent devant vous. 
    Au bout, c’est le bonheur assuré. Vous laissez votre voiture face à des boites aux lettres installées en bordure de route. 


    Construit vers 1740 pour l’exploitation forestière 
    Le village de Muna a été construit vers 1740 pour permettre l’exploitation forestière. Le bois était acheminé par le fleuve Liamone afin d’être expédié pour la réalisation de traverses de chemin de fer, mâts de bateaux et autres. 
    Perché à flanc de montagne, le village s’étage au gré des constructions en pierre. 
    La vie au village était intense, pour s’y rendre ses habitants empruntaient un chemin muletier de plus de 10 km. Muna vivait de ses propres ressources avec ses jardins, oliviers, châtaigniers, arbres fruitiers… 
    Le  pain se faisait dans des fours dont on peut encore en voir des vestiges. Il  existait également un moulin. 
    Dans les années 1900, les enfants de Muna ont grandi et sont partis à la guerre. Malheureusement, comme beaucoup d’autres, nombreux sont ceux à être tombés au champ d’honneur durant la guerre 14/18 mais aussi au cours de la seconde guerre et autres théâtres de conflits. 
    Cette descente vers l’oubli, l’abandon  était inexorable. Les  maisons se sont fermées les unes après les autres, laissant la place au passé 
    Vers la fin des années 50, début 60, les pierres de Muna ont  cessé de vivre, de chanter de rire… 
    Jusqu’à cette volonté d’un des descendants des Nivaggioli de s’installer là dans la maison de ses ancêtres et d’une poignée d’irréductibles bien décidés à se regrouper  au sein d’une association «  A Munesa »,  pour redonner vie à ce village abandonné à la particularité d’être construit en escaliers tout en pierre. 
    Vers la fin des années 1970, le sentier muletier était remplacé par une route goudronnée. C’était le début de cette seconde vie tant espérée. 


    « L’Omu di Muna »  des frères Vincenti 
    Souvenez-vous aussi de cette chanson écrite par les frères Vincenti et interprétée par Antoine Ciosi. « L’Omu di Muna » devait faire le tour du monde et œuvrer elle aussi à la renaissance de ce village. 
    Aujourd’hui donc la vie reprend petit à petit, l’eau a été amenée au pied des maisons, tout près de la source,  une maison est occupée à l’année, l’électricité est pour l’heure alimentée par quelques panneaux solaires. 
    A côté de l’église du XVII ie avec sa toiture bleue toute refaite, une plaque  « Muna à ses enfants » rappelle le lourd tribut payé lors des guerres par les Nivaggioli et Rossi. 
    Dans l’église, si la toiture et l’autel sont aujourd’hui en état de recevoir des fidèles, en revanche le presbytère est lui toujours à l’abandon. 

    A cette époque de l’année, contrairement à l’été on y croise peu de monde, mais ce qui viennent là, le font pour la beauté du site, pour s’imprégner de ces valeurs du passé et rendre hommage à nos ancêtres. 
    «  Pour moi, c’est un lieu de pèlerinage, à chaque fois que l’occasion m’en ai donnée j ;adore venir me ressourcer là au cœur de ces pierres, de tenter de comprendre et d’imaginer ce que fut la vie de ces ruines. C’est un endroit merveilleux rempli d’émotions » commente une jeune femme originaire de Moselle. 
    La balade terminée, ce n’est pas sans une note de nostalgie que l’on s’éloigne.

    Reportage de Corse Net Infos(Jean-Paul-Lottier)

    Muna


    votre commentaire
  •         .La dix-neuvième édition de U mele in festa, la fête consacrée au miel, se déroulera

                                                                                                                                                    

    La Foire  du Miel à Murzu ! 

     

     

      dimanche 27 septembre à Murzu !

    (dernières infos.. Les hôtels sont complets !)

    les organisateurs commencent à envoyer des gens sur Soccia !!!)

     

     

    Une fête qui arrive à grands pas..!

    bravo aux organisateurs qui font de cette fête,un grand moment de la Région !La Foire  du Miel à Murzu !


    La Foire  du Miel à Murzu !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette importante manifestation comportera de nombreuses activités:

    - 8h : Installation des stands et des exposants.

    - 10h30 : Ouverture de la foire.

    Démonstration culinaire de Vincent TABARANI et ses collègues de Cucina Corsa

    - 11h : Messe célébrée par le Père Jean-Pierre BONNAFOUX, supérieur du couvent St François de Vico.

    - 12h30 : Repas: sauté de veau au miel avec ses légumes.

    - 13h30 à 16h30: animation pour enfants: ludothèque "L'Etoile de Mer".

    - 14h: Visite guidée du Sentier de l'abeille animée par le PNRC

    - 16h30 : Concert de Jean-Charles PAPI   

    - 17 h 30: Tirage de la tombola

     

    Toute la journée

    - Stands de présentation et de vente des apiculteurs insulaires

    - Exposition sur l'apiculture

    -"La vie dans la ruche", démonstration et explication par un apiculteur dans une remorque vitrée

    - "Apprenez à déguster les miels": atelier d'initiation sur la dégustation

    - Ateliers "pollinisation" et "jeu questions sur l'apiculture"

    - Buvette

    - Promenade à dos d’ânes

    - Exposition et vente de produits artisanaux

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Foire  du Miel à Murzu ! 

    -----------------------------------------

    Le samedi sera réservée aux professionnels:

    JOURNEE TECHNIQUE

    Ouverte à tous les apiculteurs confirmés ou en devenir….

     

     

     

    Le lien de la fête ICI ==> http://umeleinfesta.com/2015/09/15/au-programme-de-la-foire-2/

     

     

     

     

     Une ambiance chaleureuse dans un petit village de montagne au grand charme,

    carrefour obligé pour découvrir les plus beaux atouts de la région : les gorges du Liamone, le village de Muna, le lac de Crena.. 

    Programme 
    Toute la journée au travers des 70 stands installés dans les rues du village, on peut déguster,

    acheter du miel aux diverses essences (exposition et vente par les apiculteurs de leurs produits labellisés). 

    De nombreux artisans sont également présents, vanniers, potiers, créateurs bois, artistes peintres, création de bijoux... 

    Les enfants peuvent faire des promenades à dos d'âne et de poney. 

    Téléphone : 0675068332
    E-mail : umeleinfesta@hotmail.fr
    www.blog.mieldecorse.org

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Un saphir serti d'émeraudes et surmonté d'un diamant !

    Le Lac de Crena et la voix de ma tata.

    Un Bijou, Le Lac de Crena !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ...Oui un Bijou ce lac !

    Les pins laricio qui l'entourent (c'est d'ailleurs le seul lac boisé de Corse)

    ainsi que les nénuphars (implantés il y a une vingtaine d'année )qui recouvrent une partie de la surface,

    lui donnent cet aspect de bijou dans son écrin !

    Le lac de Crena est situé dans les Deux-Sorru, juste au-dessus des villages d'Orto et de Soccia,de Guagno.

    Il se trouve dans le massif du Monte Rotondo.

    Le lac culmine à 1 310 mètres et n'est accessible que par des sentiers de marche.

    Deux chemins (les plus accessibles partent d'Orto et de Soccia.

    Son émissaire est le ruisseau de Creno, qui se jette dans le Grossu ou Guagno, un affluent du fleuve le Liamone.

    Et pour accompagner cette vidéo, quoi de plus naturel qu'une merveilleuse voix..

    ...une berceuse, chantée par ma tante Anghjula Maria Leca, qui a passé une bonne partie de sa vie de bergère, juste au dessus de ce lac. 

    Aux bergeries de Livru

    (Angèle Marie était une des sœurs de mon papa)


    votre commentaire
  • Promenade à Guagnu.Encore !!

    Guagnu est une source de plaisir et même si la vie au village

    vous paraît un peu ennuyeuse..

    eh bien non..!

    Il suffit d'ouvrir les yeux !

    Les paysages sont magnifiques et beaucoup de maisons ont été arrangées, rénovées..bâties...fleuries..

    Alors..toutes ces photos (en grande partie de Rose Caviglioli) sont là pour vous faire plaisir.

    A vous et à moi !

    Une belle chanson, magnifiquement interprêtée par "I Chjami Aghjalesi" (Concert de 2007)


    votre commentaire
  • Pour ses 20 ans, Stéphane s'est prêté au jeu de l'avant et l'après !

    Comme vous le savez, je suis assez conservatrice et...

    ..les doudous et peluches font partie des choses que je conserve,

    alors ce petit montage vidéo est un petit résumé de notre après midi à bien rire !


    votre commentaire
  • De Guagno à Ajaccio..mes souvenirs avec ma famille !


    votre commentaire
  • Une petite vidéo, faite il y a longtemps !

    Juste pour dire..que le temps passe vite !


    votre commentaire
  •  Di Sotu Scala..veut dire "sous les escaliers".

    Eh oui, c'est souvent là qu'on déniche les petits trésors des familles. (photos,écrits,vieux ustensiles...)

    Une série qui sûrement va plaire à ceux de notre génération et aux plus âgés d'entre nous!

    Mais il est important de diffuser ces choses qui semblent banales aux plus jeunes..mais un jour, il s'apercevront que ça fait partie aussi, de leur vie à eux!

    *Je suis une "conservatrice" au grand désespoir, je pense..de mes enfants !!

    Mais..j'aime retrouver ces traces du passé,et en farfouillant dans mes petits rabicoins..j'ai trouvé ce texte,écrit par une de mes tantes. Une histoire..(de Tintin Pasqualini ou Noël Rocchiccioli??)

    Amis d'Ajaccio ou d'ailleurs...une réponse? (Je crois Tintin..mais)"

    Di sotu Scala !Di sotu Scala !Di sotu Scala ! 

     

    Papa                                                  Peppu Flori
     
    Un jour mon papa qui était descendu à Ajaccio, a renconté un homme
    avec un grand chapeau..qui l'avait abordé sur le cours Napoléon.
     
    C'était Peppu FLORI poète corse et écrivain en langue Corse.
     
    Ce grand monsieur écrivait un billet dans Nice matin/corsematin
     
    Quelle ne fut pas notre surprise quand un jour..
    Le 31 Mars 1964..en ouvrant le journal...
     
    A LETTARELLA
     
    "Oghje aghju un amicu di più. Un guagnese chi si chiamma Natale Poli,
    u barone (guardia campestra) di a cummuna.
    Ci semu scontri senza circacci e, cumu se no' ci cunisciamu dà sempre ci avemu fattu una discursata in corsu.
     
    Natale à un ritrattu di a nostra bella razza:
    u sgardu francu, a statura dirrita cume un pinu,l'accentu muntagnolu chi face tantu piacè.
    Stacchenducci m'ha dettu a l'usu di prima "si mai colli in Guagnu, entri in casa senza picchià.
    A partesi dà oghje,a me casa fà contu ch'ella sia à toia"
    Quessi so i veri Corsi..
     
    Ci vole a di chi u paese di Guagnu à cume una pipinera di quelli omi chi sempre sempre hanu fatu maraviglia.
     
    Prete Circinellu (Dumenicu Leca) era di Guagnu. Quellu chi dopu a disfatta di Pontenovu,
    un volse sottumettesi e si ne andò per more sei mesi dopu, drentu una grotta di u Fiumôrbo.
    E si parla ch'ellu avia une "Orazione" in manu e una pistola fianchina a latru.
    Di quella "Orazione" ne parlanu anchu avà. Pare ch'ella sia man' di Diu per fà parturisce è donne senza dulori. Quandu a donna sente i primi picchj di u partu, mettenu quella cosa in fondu u lettu e subitu a creatura vene scaccanendu e ingranda prestu incu tutt'e vertù di a razza.
     
    C'è statu ancu u banditu Tiadoru, chi fù tombu di farraghju 1827, dopu avè sbattutu vinti quatru gendarmi..
    Cuessa un n'è micca una gloria..
     
    Guagnu è a l'orlu di a furesta: in faccia a l'intrata maestra di a chiesa, c'è a furesta di u Tritorre,à punta di u Ciarbellu e quella di Libiu: a manu manca c'è a Costa di a Fratta à Quarceta: a dritta un monte d'Ortu, a capella di San Liseu, a côsta di Petrapiana. In dareddu avemu a Bocca di u Manganellu, trà a Mandria e a Serra Bianca.
     
    Poghi anni fà, c'era in Guagnu piu di cinquanta mila castagni. Avà ne manca parrechj chi u sigone s'è affacatu ancu qui.
     
    Caru Natale, ti digu a unu di stu ghjorni. Statti sanu e alliscia e pitina a to bella barba chi vale una munarca. Grazia ad'ella t'aghju cunisciutu e ti tengu caru."
     
    Peppu FLORI
     
     
     
    "Aujourd'hui j'ai un ami de plus. Un guagnais qui s'appelle Noël Poli, le garde champêtre de la commune. Nous nous sommes rencontrés sans nous chercher et comme si nous nous connaissions depuis toujours, nous "nous sommes fait une petite discussion en corse"
    Noël est un "pur produit" de notre belle "race": le regard franc, la stature droite comme un pin, l'accent de la montagne comme nous l'aimons.
     
    En nous séparant, comme le voulaient les usages d'avant, il m'a dit "si jamais tu montes à Guagno, entre à la maison sans frapper. A partir d'aujourd'hui, fait en sorte que ma maison soit la tienne".
    Ces gens là sont les vrais corses
    Il faut dire que le village de Guagno est une pépinière de ces hommes qui font merveille.
    Le curé Circinellu,(Dominique Leca) était de Guagno.
    Celui qui, après la défaite de Ponte novo, ne voulut pas se soumettre et parti mourir, six mois après , dans une grotte du Fiumorbo. Et on dit qu'il avait, dans une main un crucifix (orazione est une prière) et dans l'autre un pistolet.
    De cette prière on en parle encore maintenant.
    Ce serait la main de Dieu qui aide à faire accoucher sans douleur.
    Quand une femme ressent les premières douleurs, ils mettent cette "choses" au fond du lit et l'enfant nait tout de suite en riant et il grandit vite avec toutes les vertus de la "race".
    Il y eut aussi le bandit Théodore qui fut tué en février 1827,
    après avoir tué vingt quatre gendarmes.Mais la ce n'est pas une "gloire".
     
    Guagno est au milieu d'une forêt. En face de la grande entrée de l'église se trouve la forêt du Tritore, la pointe du Ciarbellu et celle de Libiu. Du côté de la main droite il y a la côte di a Fratta à Quarceta: a droite les monts d'Orto, la chapelle de Saint Elisée, et Petrapiana. Derrière nous avons le col de Manganellu, entre la Mandria e la Serra Bianca. 
    Il y a quelques années il y avait plus de cinquante mille châtaigners.
    Maintenant il en manque beaucoup. La scie est passée ici aussi.
     
    Cher Noël, je te dis à un de ces jours.Reste droit (sain).
    Lisse et peigne ta belle barbe qui vaut de l'or.
    C'est grace à elle que nous nous sommes connus et je t'aime." 
    Peppu Flori

     

    La traduction n'est peut être pas la plus parfaite, mais je n'ai jamais appris à écrire le Corse ni à le lire..car elle était transmise oralement..(Les textes et les noms étaient généralement écrit en italien et c'est pour ça que Peppu Flori écrit "Fiumorbo"...)Les générations qui ont suivi a appris à écrire cette langue à l'école.
    Alors que l'on me pardonne les imperfections !

    Di sotu Scala !

    Peppu Flori a joint un petit mot pour papa
    "E purru surtita a lettarella che avià fattu per tè."

     

     

    Alora!e cuesu

     di Tintin Pasqualini o no ?

    Di sotu Scala !

    Di sotu Scala !


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



     

     

     

     

    *Bellu scritu di Maistrale..

    *"Guagnu e un paese di muntagna duve c'è 1096 abitanti". (1931)
    *"In Guagnu c'è stomacu,ma cè ancu intelligent"
    *"Guagnu face cantone di Soccia,ma tra Soccia è Guagnu,fate contu di di vede a notte e u jornu "
    *"Guagnu pare fratellu di Marignana: c'è sumiglia di manera di parlatu e listessu ceppu di pistole"
    *"si parla chi l'abbate dicia sempre; è litanie so belle e bone,ma ne manca una; beati guagnesi,liberamus Domine !"
       Nota bene ===>Avà si sà d'a induve vene u nostru bellu carataru !Ah Ah Ah !

    Di sotu Scala !Papa et Peppu Flori

    Di sotu Scala !Papa et Peppu Flori


    *A lettarella a été écrite par Peppu Flori,à propos de mon papa,après qu'ils se soient croisés sur le cours Napoléon 

     

     


    votre commentaire

  • Petit "condensé" avec mes "Amours"!Petit "condensé" avec mes "Amours"!

     Etre maman ! par marthepoli

    Un montage vidéo de 15 mn!!

    Un petit condensé de ma Vie. Mes enfants.

    Des chansons pour accompagner ce montage

    ...et écoutez bien sur celui dédié à Muriel..Sa voix !


    votre commentaire